Pour quelques thèmes essentiels sur ce site voici une liste non exhaustive de livres.

Ils sont présentés avec les mots de leurs auteurs ou de leurs éditeurs

Transsexualité

Transidentité

 

 

 

« Voilà un livre que j'affectionne particulièrement, j'ai pris le temps de réunir tous les textes, toutes les émotions qui m'ont accompagné durant cette transition. Je vous livre tout en totale transparence, mon quotidien en tant qu'homme trans, mon histoire, mes peurs. Ce livre est un partage, afin de répondre peut-être à des questions, de permettre une visibilité sur ce que traversent les hommes transgenres, transsexuels... Vous trouverez aussi des illustrations, de la poésie QUEER. Je vous souhaite une belle lecture et d'en apprendre d'avantage sur cette aventure unique ! »

Je suis un homme trans - l'histoire de ma transition Tout mon parcours FTM raconté en journal intime Images, illustrations, récits et photos

Léo, Collection Côme Queer, 2020


 

En novembre 2019, Paul B. Preciado s’exprime devant 3500 psychanalystes lors des journées internationales de l’Ecole de la Cause Freudienne à Paris. Devant la profession qui l’a diagnostiqué « malade mental » et « dysphorique du genre », il s’appuie sur Kafka et son Rapport pour une académie, dans lequel un singe parlant discourt devant une assemblée de scientifiques. Loin de toute émancipation, le singe parlant de Kafka explique que son apprentissage du langage ne fut qu’un passage d’une cage à une autre  : des barreaux de fer à la subjectivité humaine.
Depuis sa cage de «  mutant  », il ne s’agit pas pour Preciado de parler de l’homophobie ou la transphobie des pères fondateurs de la psychanalyse, mais de montrer la complicité de celle-ci avec une idéologie de la différence sexuelle datant de l’ère coloniale, aujourd’hui rendue obsolète par les moyens dont nous disposons pour influer sur nos corps et notre façon de procréer.
Surtout, le philosophe lance un appel à la transformation des discours et des pratiques psychologiques et psychanalytiques  : dans les années à venir, nous devrons élaborer collectivement une épistémologie capable de rendre compte de la multiplicité des vivants, sans réduire le corps à sa force reproductive hétérosexuelle, et qui ne légitime pas la violence hétéro-patriarcale et coloniale.
La conférence provoque un séisme dans l’auditoire et depuis les associations psychanalytiques se déchirent. Filmé par des smartphones, le discours est mis en ligne et des fragments sont retranscrits, traduits et publiés sur internet sans souci d’exactitude. Afin d’élargir le débat, il importait de publier ce texte dans son intégralité.

Je suis un monstre qui vous parle

Paul B. Preciado

Grasset, 2020

​« Je ne suis pas un homme je ne suis pas une femme je ne suis pas hétérosexuel je ne suis pas homosexuel je ne suis pas bisexuel. Je suis un dissident du système genre-genre. Je suis la multiplicité du cosmos enfermée dans un régime politique et épistémologique binaire, et je crie devant vous. Je suis un uraniste confiné dans les limites du capitalisme technoscientifique »

Un appartement sur Uranus

Paul B. Preciado

Grasset, 2019

 

Mec vient au monde une seconde fois... Le fait de se réaliser enfin dans une identité masculine, qui n'était pas celle de son apparence à la naissance, a conditionné toute sa vie. Par des correspondances diverses, entre autres celle avec Aline qui vit la situation opposée, il livre le témoignage de ses blessures, de ses joies, de son approche juridique et des expertises médicales, de son traitement hormonal, de ses chirurgies, de ses rencontres, de sa lutte envers la fonction publique, et de sa détermination inébranlable pour atteindre son but.

Mec

Christophe Aiguier

L’Harmattan, 2019

​« Être Transboy, Quand Rosie devient Louis est l'aboutissement de plusieurs rencontres avec Louis qui a bien voulu nous parler de son expérience transidentitaire. Tout au long de ces confidences, Rosie autant que Louis sauront vous émouvoir. En lisant ce texte, vous serez parfois en colère, parfois triste, et la joie pourra aussi envahir votre cœur et votre esprit. J’ai voulu écrire ce livre, car trop souvent dans la société ainsi que par l’entremise de certaines personnes de la communauté LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et des transsexuels, aussi appelés transidentitaires), il est véhiculé que la transition de femme à homme (FvH) est beaucoup plus facile que la transition d’homme à femme (HvF), ce qui m’interpelle fortement. Bien sûr, les transitions FvH ou HvF sont différentes, mais l’une n’est pas pour autant plus facile que l’autre. Chacun a ses défis à relever et ses combats à gagner. J’accompagne ces personnes depuis plusieurs années et ce qu’elles me racontent relève davantage du cauchemar que de la facilité. Je veux, par ce livre, offrir une vérité très présente chez les FvH, mais trop souvent cachée, et ainsi faire voir la réalité que vivent trop fréquemment ces hommes lors de leur transition. Ce livre est publié sans intention de nuire ou de porter préjudice à quiconque. »

Etre Transboy Quand Rosie devient Louis

Benoit Boisvert (Auteur, sous la direction de), Nathalie Lebel (Introduction), 2016

 

​" Je me revois tout gosse, jouant avec mon frère. On disait "les garçons'. Et bien sûr que j'étais un garçon puisqu'on faisait exactement les mêmes choses. Ce qui était valable pour l'un l'était pour l'autre : les habits, les divertissements, les jouets, le Meccano, la vie. Alors pourquoi ce sentiment bizarre que nous étions différents ? Que je n'étais pas dans le même monde ? Que ce que je voulais, c'était le monde de mes soeurs, leur monde à elles ? C'est là que je voulais aller. "
En janvier 2010, le Grand Orient de France accepte pour la première fois une femme comme membre de l'obédience. Et quelle femme ! Durant plus de cinquante ans, Olivia Chaumont a vécu dans l'enveloppe corporelle d'un homme mais, au fond d'elle-même, elle a toujours su qu'elle était différente. À l'aube de l'année 2007, elle a décidé de se faire opérer en Thaïlande pour vivre dans sa vraie peau, celle d'une femme.
Témoignage vivant et émouvant, D'un corps à l'autre retrace sans fausse pudeur un itinéraire de vie exceptionnel. N'hésitant pas à évoquer les conséquences inattendues et parfois dramatiques que peut entraîner un changement de sexe, Olivia Chaumont aborde très concrètement la question de la transsexualité. Son but : faire connaître et comprendre au grand public quelle est la vie et la situation des trans' aujourd'hui. Plus sensible que sensationnel, ce livre est avant tout l'histoire d'une vie et d'un combat.

D’un corps à l’autre

Olivia Chaumont

​Robert Laffont, 2013

 

​La transsexualité et les identités transgenres ne sont ni un vice, ni un caprice cosmétique , ni une maladie : il s’agit d’une authentique contrainte intérieure à la métamorphose de soi. Les sujets transidentitaires – transsexuels, transgenres – bouleversent des certitudes, dérangent ou fascinent. Comment comprendre que le recouvrement entre sexe et genre ne va pas de soi ?

Françoise Sironi ouvre à une compréhension nouvelle des vécus transidentitaires, en décrivant comment appréhender et accompagner, sans les discréditer, ces expériences de métamorphose humaine. Elle montre également en quoi les transidentités sont en fin de compte un nouveau paradigme qui nous aide à penser les identités émergentes à l’heure de la mondialité : métis culturels, migrations planétaires,, familles recomposées, homoparentalités, migrations internationales ….

Psychologie(s) des transsexuels et des transgenres

Françoise Sironi

​Odile jacob, 2011

 

" Briser les préjugés est le travail de toute une vie. Récemment, j'ai eu une expérience très instructive. J'ai découvert qu'une de ces femmes que je côtoyais depuis longtemps était transgenre. Cette découverte me fit de la peine car j'aime croire que mon système " radar " repère aussi bien les trans que les gays. Elle n'avait pas l'intention de me mentir, elle pensait que je le savais déjà. Etant donné tout ce que j'avais fait pour m'informer sur la transsexualité, j'ai pensé que cela ne ferait pas beaucoup de différence. Mais je me suis surprise à la regarder différemment. Tout à coup, ses mains paraissaient trop grandes, son nez était bizarre et que dire de sa pomme d'Adam'? N'avait-elle pas une voix un peu grave pour une femme'? N'était-elle pas terriblement autoritaire, exactement comme un homme ? Et, mon Dieu, que ses avant-bras étaient poilus ! Quand je me suis surprise à penser cela, j'ai ri, même s'il y avait un peu de tristesse dans mon rire. Il est très difficile d'éradiquer la transphobie. Le genre n'est pas seulement un problème théorique ou politique. De tous les sujets " personnels donc politiques ", celui-ci est le plus personnel de tous. La peur des transsexuels est chez chacun directement liée à la peur de son " moi " du sexe opposé. "

​Le mouvement Transgenre : changer de sexe

Pat Califia-Rice

Epel, 2003

Polyamour

Sur ce thème vous trouverez une bibliographie très intéressante sur polyamour.info